-->

Visites de deux délégations allemandes de haut niveau au siège du CNRS

Publié le 18 avril 2019
Les 18 & 19 février 2019 deux réunions de haut niveau accueillies au siège du CNRS se sont tenues entre Antoine Petit, président-directeur général du CNRS et les représentants de deux importantes institutions de recherche allemandes, l'Association Helmholtz et la DLR (Centre aérospatial).

18 février 2019: Une réunion entre Otmar Wiestler, Président de l’Association Helmholtz, et Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS, a permis de mettre en lumière des thématiques scientifiques d’intérêt commun dans lesquelles les deux institutions de recherche seront amenées à intensifier leur collaboration et renforcer leurs efforts, dans un objectif global de renforcement de l’Espace Européen de la Recherche (EER). Des échanges fructueux ont notamment eu lieu dans les domaines de la santé et de la sciences des données. Une initiative conjointe portant sur la santé numérique est comptée parmi les conclusions de cette réunion ainsi que la signature d’un accord de coopération en physique nucléaire et physique des astroparticules.

Antoine Petit & Otmar Wiestler

19 février 2019: Une réunion entre Pascale Ehrenfreund, Présidente du Bureau exécutif de la DLR (Centre aérospatial), et Antoine Petit a conduit à des échanges productifs sur les opportunités de collaboration entre les deux institutions dans les domaines de l’observation de la Terre, de l’énergie, de l’intelligence artificielle et de la robotique.

Pascale Ehrenfreund & Antoine Petit

A lire aussi

La veille du CNRS en Amérique du Sud (du 2 au 20 novembre 2020)

Dans le cadre de ses missions, le bureau du CNRS en Amérique du Sud effectue un travail de veille scientifique sur l’ensemble du territoire. Ce bulletin a pour but de rendre compte de cette veille et d’informer notre réseau des événements et avancées scientifiques en Amérique du Sud.

L'INSHS publie un appel de Soutien à la mobilité internationale entrante - SMI 2021

Dans le cadre de sa politique internationale, l’InSHS propose un soutien à la mobilité internationale entrante (SMI entrant), ayant pour objectif d’accueillir, au sein des unités de recherche dont le CNRS est tutelle ou cotutelle, des chercheurs / enseignants-chercheurs étrangers souhaitant développer une collaboration avec une unité de recherche du CNRS en France.

Nos bureaux à l'étranger